Application et développement de tissus non tissés

Qu’est-ce qu’un tissu non tissé ?

Le tissu non tissé est un type de tissu formé sans avoir recours aux processus traditionnels de filage et de tissage. Contrairement aux textiles conventionnels fabriqués à partir de fils entrelacés, ils sont produits à partir de feuilles de fibres par des méthodes de traitement chimique, mécanique, thermique ou humide, fabriquant directement des fibres courtes ou des filaments à l’aide de techniques et d’équipements spécialisés.

Origine et développement du tissu non tissé

Le tissu non tissé est né au milieu du XXe siècle, lorsque ses matériaux de production reposaient principalement sur des chutes d’usines textiles et des matières premières de mauvaise qualité telles que des fibres régénérées. Les produits étaient pour la plupart des nattes épaisses et volumineuses utilisées à des fins limitées, principalement comme substituts aux textiles dans des applications bas de gamme.

Dans les années 1960, le tissu non tissé a commencé à entrer dans le domaine médical, en particulier dans les salles d’opération et les produits de santé, ce qui a propulsé son utilisation généralisée dans les secteurs de l’hygiène et de la médecine.

Au cours des années 1970, l’industrie des tissus non tissés s’est développée dans d’autres secteurs tels que les articles ménagers, les intérieurs automobiles et les matériaux de filtration.

Dans les années 1980, la demande de tissus non tissés a progressivement augmenté, accompagnée d’améliorations dans les technologies de production. L’industrie est passée du traitement humide traditionnel au traitement sec, améliorant ainsi l’efficacité de la production et la qualité des produits.

Dans les années 1990, le marché des tissus non tissés a continué de croître et de se développer. Avec les progrès technologiques et l’évolution des demandes du marché, la variété et les applications des tissus non tissés ont continué à se développer et à innover.

Aujourd’hui, le tissu non tissé est devenu un élément indispensable de l’industrie textile. Ses excellentes performances et sa large gamme d’applications offrent de vastes perspectives de développement sur le marché. Par exemple, le tissu soufflé par fusion, en tant que matériau de base des masques de protection médicale, a joué un rôle crucial pendant la pandémie, élargissant encore le champ d’application du tissu non tissé.

Global Nonwoven Market Value
La valeur marchande mondiale des tissus non tissés

Caractéristiques et avantages du tissu non tissé

Caractéristiques:
  • Matériau et structure : le tissu non tissé est composé de fibres liées ensemble directement par des méthodes physiques, sans fils de chaîne ni de trame, ce qui le rend pratique pour la coupe et la couture. Il présente de grands espaces entre les fibres et une structure poreuse, ce qui lui confère une excellente respirabilité.
  • Matière première et texture : La principale matière première pour la production de tissus non tissés est la résine de polypropylène, ce qui la rend légère avec une texture moelleuse et une sensation agréable au toucher. De plus, il a une douceur modérée, offrant un confort.
  • Imperméable et hydrofuge : le polypropylène n’absorbe pas l’eau, ce qui rend les produits en tissu non tissé hydrofuges et faciles à garder au sec.
  • Résistance et directivité : les produits fabriqués à partir de tissu non tissé ont une résistance non directionnelle, avec une résistance similaire dans les directions longitudinale et transversale.
Avantages :
  • Respect de l’environnement et réutilisation : le tissu non tissé est un produit vert, non dangereux, non toxique, inodore et non irritant pour la peau. Il peut être recyclé et réutilisé, conformément aux principes environnementaux.
  • Résistance aux antimicrobiens et à la corrosion : le polypropylène est un matériau chimiquement inerte qui résiste aux dommages causés par les insectes et peut isoler les bactéries et les insectes des liquides corrosifs, ce qui le rend antimicrobien et résistant à la corrosion alcaline.
  • Résistance à l’eau et à l’humidité : en raison de l’excellente résistance à la chaleur, à la corrosion et aux produits chimiques du polypropylène, le tissu non tissé présente des propriétés exceptionnelles d’imperméabilité et de résistance à l’humidité, protégeant ainsi efficacement les produits emballés.
  • Large applicabilité : le tissu non tissé est largement utilisé dans divers domaines tels que le médical, l’habillement et les matériaux de remplissage. Ses diverses propriétés et avantages lui permettent de répondre aux besoins de différentes industries.

Le rôle du tissu non tissé dans l’industrie textile

L’émergence du tissu non tissé a révolutionné les principes textiles traditionnels. Avec son flux de traitement court, sa vitesse de production rapide, son rendement élevé, son faible coût et ses applications polyvalentes, il a rapidement été largement utilisé dans l’industrie textile. Il peut être utilisé non seulement pour produire divers articles ménagers tels que des sacs à provisions, des draps et des rideaux, mais trouve également des applications dans les domaines médical, de l’hygiène, de l’agriculture et dans d’autres domaines, répondant aux divers besoins de différentes industries.

Le tissu non tissé, avec ses excellentes performances et ses diverses variétés, a gagné la faveur sur le marché. Ses caractéristiques telles que la résistance à l’humidité, la respirabilité, la flexibilité, la légèreté et la dégradabilité lui confèrent des avantages uniques dans l’industrie textile. De plus, le tissu non tissé est hautement personnalisable, permettant une production sur mesure selon des exigences spécifiques, répondant ainsi aux diverses demandes du marché.

L’importance du tissu non tissé dans l’industrie textile augmente. De plus en plus de consommateurs prêtent attention à la performance environnementale des produits, et le tissu non tissé, en tant que matériau écologique doté de caractéristiques de recyclabilité et de dégradabilité, s’aligne sur le concept moderne de développement durable. Par conséquent, la part de marché des tissus non tissés dans l’industrie textile est en constante augmentation.

Principe de production et processus du tissu non tissé

Principe de production :

Le principe de production du tissu non tissé est basé sur la liaison directe des fibres, plutôt que sur les processus traditionnels de filage et de tissage. Il utilise des méthodes physiques, chimiques ou mécaniques pour disposer les fibres ou les filaments de manière directionnelle ou aléatoire, formant ainsi une structure de bande fibreuse. Cette structure est ensuite renforcée par divers moyens pour créer un matériau semblable à un tissu présentant un certain degré de résistance et de stabilité.

Flux de processus:
  1. Préparation des fibres : Tout d’abord, des matières premières fibreuses appropriées telles que des fibres de polyester ou des fibres de polypropylène sont sélectionnées. Ces fibres subissent des étapes de prétraitement telles que le nettoyage, le séchage et la coupe pour garantir leur qualité et leur adéquation.

  2. Formation de la bande de fibres : Les fibres traitées sont ensuite transformées en une bande fibreuse à l’aide de méthodes mécaniques ou de pose pneumatique. Ce processus peut inclure le cardage, la pose et d’autres étapes pour assurer une distribution et une orientation uniformes des fibres dans la bande.

  3. Consolidation de la bande : Après la formation de la bande fibreuse, celle-ci doit être consolidée pour améliorer sa résistance et sa stabilité. Les méthodes de consolidation comprennent le collage thermique, le collage chimique, l’aiguilletage ou l’hydro-enchevêtrement. Ces méthodes s’emboîtent et fixent les fibres dans la bande, formant ainsi un tissu non tissé d’une certaine épaisseur et densité.

  4. Post-traitement : le non-tissé consolidé peut subir des étapes de post-traitement supplémentaires telles que le séchage, le façonnage, la découpe et l’emballage. Ces étapes contribuent à améliorer encore les performances et la qualité de l’apparence du tissu non tissé et à répondre aux exigences spécifiques des applications.

Préparation et traitement des fibres

Préparation et traitement des fibres

Préparation des fibres :

  • Sélection des matières premières fibreuses : Le choix des matières premières fibreuses est crucial pour la qualité du non-tissé. Les matières premières fibreuses courantes comprennent les fibres naturelles (telles que le coton, la laine, le lin, la soie, etc.) et les fibres synthétiques (telles que les fibres de polyester, les fibres de polyamide, les fibres acryliques, etc.). Les matières premières fibreuses appropriées sont sélectionnées en fonction de l’utilisation prévue et des exigences du tissu non tissé.
  • Prétraitement : avant un traitement ultérieur, les matières premières fibreuses subissent généralement des étapes de prétraitement telles que le nettoyage, le séchage et la découpe pour éliminer les impuretés, ajuster la longueur des fibres et garantir la qualité des fibres.
Traitement des fibres :
  • Ouverture des fibres : le but de l’ouverture des fibres est de disperser et de desserrer les fibres pour la formation ultérieure d’une bande de fibres. Ceci est généralement réalisé par des méthodes mécaniques ou chimiques pour garantir que les fibres sont lâches et uniformément réparties dans toute la structure de la bande.
  • Fibrisation : la fibrisation implique une série d’étapes de traitement pour transformer les matières premières fibreuses en fibres filables. Cela comprend l’ouverture, le nettoyage, le mélange, la teinture, le classement et d’autres étapes. L’ouverture est une étape critique du fibrage car elle sépare les fibres du matériau pour un traitement ultérieur.
  • Étirement des fibres : Après le fibrage, le matériau fibreux entre dans les machines d’étirage des fibres pour un traitement ultérieur. Cette étape implique l’étirement, la torsion, le thermofixage et d’autres traitements pour améliorer les propriétés physiques des fibres. De plus, la surface des fibres peut subir un revêtement, un pressage et d’autres traitements pour améliorer sa douceur et sa finesse.

Techniques et équipements de formation de toiles de fibres

  • Technologie de formation mécanique de toile : Cette technique consiste à utiliser la force mécanique pour étirer, étaler et entrelacer des matériaux fibreux dans une structure en forme de toile. Des équipements tels que des machines à carder et des machines à poser des bandes sont généralement utilisés. Les fibres sont cardées et déposées uniformément sur une bande pour former une bande fibreuse présentant une certaine densité et uniformité.

  • Technologie de formation de bande par air : Cette technique utilise le flux d’air pour suspendre et transporter les matériaux fibreux vers la zone de formation de bande, où les fibres s’entrelacent dans une structure de bande sous l’action du flux d’air. Les machines à air sont couramment utilisées pour produire des produits en tissu non tissé doux et moelleux.

  • Technologie de formation de toile par aiguilletage : Cette technique consiste à percer la bande fibreuse avec un dispositif d’aiguilletage spécialement conçu, provoquant l’entrelacement des fibres et la formation d’une structure en réseau. L’aiguilletage améliore la résistance et la stabilité du tissu non tissé et est souvent utilisé pour produire des produits plus épais et plus denses.

  • Technologie de formation de toile par hydroenchevêtrement (jet d’eau) : Dans cette technique, des jets d’eau à haute pression sont utilisés pour pulvériser sur la bande fibreuse, provoquant la réorganisation et l’entrelacement des fibres sous l’action hydraulique, se solidifiant en tissu. L’hydroenchevêtrement offre une vitesse de production rapide, fabrique des produits sans liants chimiques, consomme moins d’énergie et a un flux de traitement court. Par conséquent, il est largement utilisé dans les matériaux d’emballage, les matériaux de filtration, les matériaux d’hygiène médicale et d’autres domaines.

  • Technologie de formation de bandes de liaison thermique : Cette technique utilise les caractéristiques des matériaux polymères thermoplastiques. Lorsqu’elles sont chauffées, certaines fibres ou poudres thermofusibles se ramollissent et fondent, provoquant la liaison des fibres entre elles. Après refroidissement, la bande est renforcée, formant des matériaux non tissés liés thermiquement. Le collage thermique convient à la production de produits en tissus non tissés à haute résistance et stabilité, tels que les géotextiles et les matériaux intérieurs automobiles.

Méthodes d’adhésif et de renforcement

  1. Thermoscellage : Cette méthode consiste à chauffer et à appliquer une pression pour faire fondre et lier deux couches de matériaux en tissu non tissé ensemble. Avant le scellement, les surfaces des matériaux doivent être nettoyées pour assurer une forte adhérence. La pression et la température utilisées pour le thermoscellage doivent être ajustées en fonction du type et de l’épaisseur des matériaux en tissu non tissé.

  2. Collage adhésif : Cette méthode consiste à utiliser un adhésif spécial pour lier ensemble deux couches de matériaux en tissu non tissé. Cette méthode est simple et pratique à réaliser. Cependant, lors de la sélection des adhésifs, il est important de choisir des adhésifs peu volatils et résistants aux acides et aux alcalis afin d’éviter l’utilisation de substances nocives.

  3. Couture : Cette méthode consiste à coudre ensemble deux couches de matériaux en tissu non tissé à l’aide d’aiguilles et de fils. Cette méthode offre un haut niveau de résistance et est particulièrement adaptée à la connexion de matériaux non tissés plus épais. Lors de la couture, il convient de prêter attention au motif de point, à la longueur et au matériau du fil pour garantir une connexion solide et esthétique.

 

Classification du tissu non tissé

Selon les processus de production, les tissus non tissés peuvent être classés dans les types suivants :

  1. Tissu non tissé hydro-enchevêtré : des jets d’eau fins à haute pression sont utilisés pour pulvériser sur la bande de fibres, provoquant l’entrelacement et la solidification des fibres, conférant au tissu un certain niveau de résistance.

  2. Tissu non tissé à liaison thermique : la bande fibreuse est renforcée par l’ajout de matériaux de liaison thermoplastiques fibreux ou en poudre, puis par fusion thermique et refroidissement pour se solidifier en tissu.

  3. Tissu non tissé posé à l’air : également connu sous le nom de tissu non tissé en papier sans poussière ou en papier posé à sec.

  4. Tissu non tissé mouillé : les matières premières fibreuses placées dans un milieu aqueux sont ouvertes en fibres simples, puis transformées en une bande à l’état humide et solidifiées en tissu.

  5. Tissu non tissé Spunbond : La bande fibreuse subit des méthodes d’auto-adhésion, de liaison thermique, de liaison chimique ou de renforcement mécanique pour se transformer en tissu non tissé.

  6. Tissu non tissé aiguilleté : la bande fibreuse lâche est renforcée dans le tissu par l’action perçante des aiguilles.

Selon les applications, les tissus non tissés peuvent être classés dans les catégories suivantes :

  1. Produits médicaux et d’hygiène : tels que blouses chirurgicales, casquettes, masques ; draps pour lits d’hôpitaux, taies d’oreiller; serviettes hygiéniques; couches, serviettes pour incontinence; sous-vêtements jetables, etc.

  2. Vêtements et chaussures : tels que les doublures, les épaulettes ; vêtements de travail, vêtements anti-poussière, rembourrages d’isolation thermique, vêtements pour enfants, daim synthétique, cuir synthétique, semelles intérieures de chaussures, etc.

  3. Décoration domestique : Telle que les tapis, les revêtements muraux ; sacs de courses, tissus d’ameublement de canapé, couvre-lits, draps, rideaux, etc.

  4. Tissus industriels : tels que les séparateurs de batterie, les matériaux de filtration, les chiffons de polissage, les tissus d’isolation électrique, les doublures de portières de voiture, les feutres d’isolation phonique, les tampons d’isolation thermique, divers chiffons d’essuyage industriels, etc.

Performances et applications du tissu non tissé

Performance:

  • Léger : le tissu non tissé, principalement fabriqué à partir de résine de polypropylène, a une densité spécifique de seulement 0,9, soit les trois cinquièmes de celle du coton. Il est moelleux et offre une bonne sensation au toucher.
  • Douceur : composé de fibres fines et formé par fusion et liaison thermique, le tissu non tissé a une douceur modérée et procure une sensation de confort.
  • Hydrofuge et respirant : le tissu non tissé n’absorbe pas l’eau et ne contient aucune humidité. Le produit fini présente une excellente imperméabilité et, grâce à sa structure poreuse composée à 100 % de fibres, il présente une bonne respirabilité, gardant la surface du tissu sèche.
  • Respectueux de l’environnement et non toxique : les produits fabriqués à partir de tissu non tissé utilisent des matières premières de qualité FDA, garantissant qu’ils sont non toxiques, inodores et non irritants pour la peau, ce qui les rend sûrs et pratiques.

Applications:

  • Domaine médical et hygiénique : le tissu non tissé trouve de nombreuses applications dans le domaine médical et hygiénique, comme les blouses chirurgicales, les vêtements de protection, les enveloppes de désinfection, les masques, les couches et les serviettes hygiéniques. Ses caractéristiques non toxiques et non irritantes le rendent particulièrement adapté aux fournitures médicales.
  • Décoration de la maison : le tissu non tissé peut également être utilisé pour la décoration de la maison, comme les revêtements muraux, les nappes, les draps et les couvre-lits, apportant une sensation de confort à l’environnement domestique grâce à sa douceur et sa respirabilité.
  • Habillement : Dans l’industrie de l’habillement, le tissu non tissé est couramment utilisé comme doublure, entoilage adhésif, rembourrage, façonnage du coton, divers substrats en cuir synthétique, etc. Ses caractéristiques légères et douces rendent les vêtements plus légers et confortables.
  • Applications industrielles : Dans l’industrie, le tissu non tissé est utilisé comme matériaux de filtration, matériaux isolants, sacs d’emballage en ciment, géotextiles, tissus d’emballage, etc. Sa résistance à l’humidité et son caractère ignifuge rendent le tissu non tissé irremplaçable dans le domaine industriel.
  • Agriculture : Dans l’agriculture, le tissu non tissé est utilisé pour la protection des cultures, la culture des semis, les tissus d’irrigation, les rideaux d’isolation thermique, etc., offrant un environnement de croissance favorable aux cultures.

De plus, le tissu non tissé est largement utilisé dans d’autres domaines tels que le coton spatial, les matériaux d’isolation thermique et phonique, les tampons absorbant l’huile, les filtres à cigarettes, les enveloppes de sachets de thé, etc. Avec des préoccupations croissantes concernant la santé et l’environnement, l’application du non-tissé le tissu dans les domaines des biens de consommation, de l’ameublement, de l’agriculture et de la protection de l’environnement se développe progressivement. Avec ses excellentes performances et sa large gamme d’applications, le tissu non tissé est devenu un élément indispensable de la vie moderne. De plus, avec les progrès technologiques continus et l’expansion des marchés, les perspectives futures des applications des tissus non tissés seront encore plus larges.

La situation actuelle et les perspectives du marché des tissus non tissés

Situation actuelle :

  1. Concurrence intense sur le marché : Le marché des tissus non tissés est confronté à une concurrence féroce avec un degré important d’homogénéisation des produits. L’application généralisée des tissus non tissés dans des domaines tels que l’hygiène médicale, la décoration intérieure, l’habillement et l’industrie a intensifié la concurrence sur le marché.
  2. Niveau technologique et qualité du produit : Actuellement, la technologie de production de tissu non tissé en polyester est à la traîne, ce qui entraîne un certain écart par rapport aux niveaux étrangers avancés. Cette situation entraîne des fluctuations dans la qualité des produits, affectant la compétitivité du marché. Cependant, avec les progrès technologiques, la technologie de production de tissu non tissé en polyester devrait s’améliorer progressivement, conduisant à des améliorations stables de la qualité des produits.
  3. Investissement dans les matières premières et les équipements : la principale matière première du tissu non tissé est le polypropylène, et ses fluctuations de prix ont un impact direct sur le prix du tissu non tissé. De plus, les différences dans les équipements de production affectent également la qualité du tissu non tissé. Les variations dans les équipements et les investissements technologiques entraînent des différences dans les tissus non tissés en ce qui concerne la résistance à la traction, les techniques de traitement de surface, l’uniformité et la sensation au toucher.

Perspectives :

  1. Développement piloté par l’innovation technologique : Avec le progrès technologique, la technologie de production de tissus non tissés continuera à progresser, conduisant à une qualité de produit améliorée et à une compétitivité accrue sur le marché.
  2. Sensibilisation croissante à l’environnement : La demande de tissus non tissés en tant que matériau respectueux de l’environnement augmentera avec la sensibilisation croissante à l’environnement. Sa capacité à être recyclée et réutilisée sans générer de déchets textiles répond aux exigences environnementales, offrant ainsi de vastes perspectives de marché.
  3. Demandes d’applications diverses : le tissu non tissé trouve de nombreuses applications non seulement dans les domaines traditionnels tels que l’hygiène médicale et la décoration de la maison, mais également dans l’habillement, l’industrie, l’agriculture et d’autres domaines. En particulier, avec le développement de secteurs tels que l’hôtellerie, le tourisme et les cuisines, l’application de serviettes en tissu non tissé et d’autres produits est de plus en plus répandue.

Le rôle du tissu non tissé dans la protection de l’environnement et le développement durable

Le tissu non tissé possède des caractéristiques telles que la résistance à l’humidité, la respirabilité, la flexibilité, la légèreté, l’ignifugation, la non-toxicité, l’abordabilité et la recyclabilité, ce qui le rend largement applicable dans divers domaines.

La recyclabilité du tissu non tissé réduit considérablement les déchets des produits jetables, ayant ainsi un impact positif sur les efforts de conservation de l’environnement. De plus, le tissu non tissé se décompose relativement rapidement, ce qui entraîne un impact minimal sur l’environnement. Au cours du processus de fabrication, les tissus non tissés utilisent généralement des matériaux chimiquement inertes, réduisant ainsi les émissions de gaz nocifs ou de polluants et réduisant ainsi la pollution de l’environnement.

Les produits en tissus non tissés sont fabriqués à partir de matériaux biodégradables, ce qui leur permet de se dégrader rapidement après utilisation, réduisant ainsi davantage leur impact environnemental et s’alignant sur les principes du développement durable.

Questions fréquemment posées sur les non-tissés

Le tissu non tissé est un type de feuille de fibres produite par des méthodes de traitement chimique, mécanique, thermique ou humide. Contrairement aux textiles traditionnels, qui sont tissés à partir de fils, les tissus non tissés sont fabriqués directement à partir de fibres courtes ou de filaments à l’aide de processus et d’équipements spécialisés. Ces fibres peuvent être synthétiques ou naturelles, comme le polyester, le polypropylène, le nylon, entre autres. Le tissu non tissé se caractérise par son excellente absorption d’eau, sa respirabilité, sa douceur, sa durabilité et sa résistance à la corrosion chimique.

Tissu médical et hygiénique : le tissu non tissé est pratique, sûr et hygiénique à utiliser. Il peut prévenir et contrôler efficacement les bactéries et les infections croisées nosocomiales, offrant ainsi une garantie de sécurité pour les environnements médicaux. Il est utilisé pour fabriquer des blouses chirurgicales, des vêtements de protection, des enveloppes de désinfection, des masques, des couches et des serviettes hygiéniques pour femmes.

Tissu de décoration d’intérieur : le tissu non tissé est flexible, léger et peut être utilisé comme revêtement mural, nappe, drap de lit et couvre-lit.

Tissu vestimentaire : utilisé comme doublure, rembourrage, coton façonnant et divers substrats en cuir synthétique.

Tissu industriel : Le tissu non tissé est résistant à l’humidité et ignifuge, ce qui le rend approprié pour une utilisation comme matériaux filtrants, matériaux isolants, sacs d’emballage en ciment, géotextiles et tissus de revêtement.

Tissu agricole : le tissu non tissé est pratique à gérer, plus léger et offre une meilleure isolation. Il convient pour une utilisation comme matériau de protection des cultures, notamment des couvertures de protection, des tapis de semis, des tissus d’irrigation et des rideaux thermiques.

Le tissu non tissé présente plusieurs avantages, notamment celui d’être léger, doux, respirant, respectueux de l’environnement, non toxique, solide, résistant à l’abrasion, antimicrobien, résistant aux agents chimiques, facile à traiter, résistant à l’humidité, ignifuge, peu coûteux et recyclable.

Matériau et structure : Le tissu non tissé est principalement fabriqué à partir de fibres courtes ou de filaments longs en utilisant des techniques telles que le cardage, la formation de bandes et le moulage, son composant principal étant des fibres formant une structure en réseau. En revanche, les textiles traditionnels sont principalement tissés ou tricotés à partir de fibres naturelles ou chimiques, formant une structure géométrique régulière avec des fils ou des filaments.

Performances et applications : Le tissu non tissé est couramment utilisé dans divers domaines tels que les secteurs médical, hygiénique, industriel et agricole, notamment les pansements médicaux, les produits sanitaires, les matériaux d’insonorisation et d’isolation thermique, les matériaux d’emballage, etc. Les textiles traditionnels, quant à eux, sont appréciés pour leur bonne respirabilité, leur absorption de l’humidité et leur confort, et sont principalement utilisés dans la production de vêtements, de textiles de maison, de rideaux, etc.

Processus de production : le tissu non tissé s’éloigne des principes textiles traditionnels et adopte une technologie non tissée, ce qui se traduit par un processus de production plus court, des taux de production plus rapides, des rendements plus élevés et des coûts inférieurs. Les textiles traditionnels s’appuient sur des outils et des techniques manuels tels que les rouets, les métiers à tisser, etc., avec des processus complexes comme le filage, le tissage, la teinture, la broderie, etc.

1. Prétraitement : Les matières premières subissent des processus tels que le lavage et le broyage pour éliminer les impuretés et les contaminants, garantissant ainsi la pureté et la qualité des fibres.
2. Mélange et mélange : Différents types de fibres sont mélangés pour former des mélanges de fibres. Les proportions des différents types de fibres peuvent être ajustées selon les besoins pour obtenir les propriétés physiques et chimiques souhaitées.
3. Formation de la bande : Le mélange de fibres est traité par cardage et pose de bande pour former une bande de fibres. Le cardage aligne les fibres tandis que la pose de la bande forme une structure semblable à une bande.
4. Consolidation : La bande de fibres est consolidée à l’aide de diverses méthodes telles que le collage thermique, le collage chimique ou la consolidation mécanique, conférant un certain niveau de résistance et de stabilité au tissu non tissé.
5. Post-traitement : le tissu non tissé peut subir des processus de post-traitement tels que le revêtement et l’impression selon les exigences afin d’améliorer la fonctionnalité et l’apparence du produit.

Processus de production

Les équipements de traitement des eaux usées éliminent efficacement les substances nocives des eaux usées, réduisant ainsi leur impact sur l’environnement.
L’équipement de contrôle de la pollution atmosphérique élimine les particules et les composés organiques des gaz d’échappement, évitant ainsi les dommages à l’environnement et à la santé humaine.
Les déchets dangereux, tels que les boues provenant du traitement des eaux usées et les poussières provenant du contrôle de la pollution atmosphérique, doivent être classés, stockés, transportés et éliminés conformément aux réglementations locales pour garantir la sécurité et la protection de l’environnement.

Recyclage et réutilisation
Le tissu non tissé, en raison de sa valeur recyclable, doit être jeté dans des bacs de recyclage ou traité par des entreprises spécialisées dans la gestion des déchets.
Le tissu non tissé recyclé peut subir des processus tels que le nettoyage, le déchiquetage et la régénération pour produire de nouveaux produits en tissu non tissé, tels que des lingettes nettoyantes et des matériaux isolants, réduisant ainsi la demande de matières premières et la consommation de ressources.

Le tissu non tissé peut être recyclé et réutilisé. Grâce à un traitement et à un traitement appropriés, le tissu non tissé peut être régénéré en de nouveaux produits en tissu non tissé ou en d’autres matériaux de valeur. Ce processus de recyclage contribue non seulement à réduire l’accumulation de déchets, mais réduit également la demande de nouvelles matières premières, économisant ainsi l’énergie et réduisant la pollution de l’environnement.

1. Masques médicaux : Le tissu non tissé est le principal matériau utilisé dans la fabrication des masques médicaux. Sa structure en fibres fines et son excellente respirabilité bloquent efficacement la propagation des micro-organismes et des particules, offrant ainsi une protection aux patients et aux professionnels de santé. Les masques nécessitent une douceur, une respirabilité exceptionnelle et la capacité de bloquer et de filtrer les bactéries et la poussière pour éviter les infections croisées.

2. Blouses et bonnets chirurgicaux : Le tissu non tissé est couramment utilisé dans la fabrication de blouses et de bonnets chirurgicaux en raison de sa résistance aux températures élevées, de sa bonne résistance chimique, de son excellente respirabilité et de sa douceur. Il peut empêcher la propagation des micro-organismes, offrant ainsi un environnement sûr pendant les interventions chirurgicales.

3. Pansements et bandages médicaux : Le tissu non tissé peut être utilisé pour produire divers pansements médicaux tels que des bandages adhésifs et des bandages. Ces pansements sont non seulement doux et confortables, mais ont également une bonne respirabilité et une bonne absorption de l’humidité, facilitant ainsi la cicatrisation et la récupération des plaies.

4. Coussinets d’allaitement et serviettes hygiéniques : Le tissu non tissé est également fréquemment utilisé dans la fabrication de coussinets d’allaitement et de serviettes hygiéniques comme produits d’hygiène jetables. Sa douceur, son absorption de l’humidité et sa respirabilité rendent ces produits plus confortables à utiliser, répondant aux exigences élevées d’hygiène et de propreté du domaine médical.

5. Draps de lit d’hôpital et blouses d’isolement : le tissu non tissé peut également être utilisé pour fabriquer des draps de lit d’hôpital et des blouses d’isolement, aidant ainsi à prévenir les infections croisées et à maintenir un environnement médical propre.

Le tissu non tissé est couramment utilisé dans la production de divers articles de décoration intérieure tels que du papier peint, des draps, des couvre-lits et des nappes. Ces produits sont non seulement visuellement attrayants, mais possèdent également des caractéristiques telles que la douceur, la respirabilité et la légèreté, rendant l’environnement domestique plus confortable et agréable.

Le tissu non tissé trouve également de nombreuses applications dans la fabrication de rideaux. En raison de leurs excellentes propriétés de transmission de la lumière et de protection de la vie privée, les rideaux en tissu non tissé peuvent garantir un éclairage intérieur suffisant tout en bloquant efficacement les vues extérieures, procurant ainsi un sentiment d’intimité dans la maison.

De plus, le tissu non tissé est souvent utilisé dans la production de divers matériaux d’insonorisation. Sa structure fibreuse unique et ses excellentes performances d’absorption acoustique font du tissu non tissé un choix idéal pour l’insonorisation de la maison, contribuant à réduire les nuisances sonores et à améliorer la qualité de vie.

Dans la production d’accessoires de salle de bains, le non-tissé fonctionne également à merveille. Par exemple, il peut être utilisé pour fabriquer des serviettes, des serviettes de bain et d’autres produits de salle de bain, appréciés par les consommateurs pour leur excellente absorption de l’humidité, leur douceur et leur confort.

Le tissu non tissé est également utilisé dans les supports de tapis et les matériaux en cuir synthétique, offrant ainsi un soutien solide à la diversité et à la fonctionnalité des produits pour la maison.

1. Filtration et insonorisation : Le tissu non tissé est largement utilisé dans les filtres et les matériaux d’insonorisation des cabines automobiles. Il filtre efficacement l’air, éliminant les impuretés et les odeurs, pour offrir un environnement intérieur frais. De plus, ses excellentes propriétés d’insonorisation réduisent la transmission du bruit, améliorant ainsi le confort des passagers pendant le voyage.

2. Matériaux intérieurs : Le tissu non tissé est également couramment utilisé dans la production de composants intérieurs automobiles tels que les sièges, les tapis et les garnitures de toit. Ses caractéristiques douces et respirantes rendent les sièges et l’intérieur plus confortables, améliorant ainsi l’expérience de conduite globale. De plus, le tissu non tissé absorbe bien l’humidité, aidant à absorber l’humidité à l’intérieur du véhicule et à maintenir un environnement intérieur sec.

3. Renforcement et résistance à l’usure : Dans la fabrication automobile, le tissu non tissé est souvent utilisé comme matériau de renforcement pour les squelettes de feuilles de caoutchouc ou combiné avec du caoutchouc pour produire des composants tels que des joints et des anneaux de connexion de colonne de direction. Cette application améliore considérablement la solidité, la résistance à l’usure et la flexibilité des composants, prolongeant ainsi leur durée de vie.

4. Alternatives environnementales : En raison de ses caractéristiques respectueuses de l’environnement, le tissu non tissé remplace progressivement certains matériaux traditionnels de fabrication automobile tels que les produits en mousse. Cela contribue à réduire l’impact environnemental des processus de fabrication automobile et favorise le développement durable de l’industrie automobile.

5. Réduction des coûts : Avec l’introduction continue de nouveaux types de tissus non tissés automobiles, les constructeurs automobiles explorent l’utilisation de ces produits pour remplacer des matériaux plus coûteux tels que les sièges en cuir. Cela réduit non seulement les coûts de fabrication, mais répond également à la demande des consommateurs pour des produits automobiles à faible coût et hautes performances.

Les perspectives du marché des tissus non tissés présentent une tendance positive et générale. Le marché mondial des tissus non tissés a connu une croissance constante ces dernières années.

L’innovation technologique a apporté des performances plus élevées et des domaines d’application plus larges pour les produits en tissus non tissés, tandis que la sensibilisation croissante à l’environnement a stimulé la demande des consommateurs pour des produits en tissus non tissés respectueux de l’environnement. De plus, l’émergence de nouveaux marchés a apporté de nouvelles opportunités de croissance pour le marché des tissus non tissés.

L’application du tissu non tissé dans le domaine médical est particulièrement importante, comme dans les blouses chirurgicales, les masques et la literie médicale, répondant aux exigences élevées d’hygiène de l’industrie médicale grâce à ses propriétés antimicrobiennes, antibactériennes et respirantes.

Dans le secteur de la maison, le tissu non tissé est largement utilisé dans la fabrication de meubles et de literie en raison de son confort et de sa durabilité. De plus, les tissus non tissés jouent un rôle important dans l’agriculture, comme dans les films agricoles, qui peuvent supprimer la croissance des mauvaises herbes et réguler les environnements de culture.

Avec la demande croissante de matériaux respectueux de l’environnement, la demande du marché pour les tissus non tissés en tant que matériau durable continuera de croître. Les principaux fabricants de tissus non tissés devraient surveiller de près les tendances du marché, accroître l’innovation technologique et renforcer leurs efforts de création de marque pour conquérir davantage de parts de marché et parvenir à un meilleur développement.

1. Coûts des matières premières : La principale matière première du tissu non tissé est la fibre, y compris les fibres naturelles et chimiques. Les fluctuations des prix des matières premières affectent directement le coût de production du non-tissé, influençant ainsi son prix de marché.
2. Investissement dans l’équipement de production : La qualité et les performances du tissu non tissé produit par différents modèles et qualités d’équipement de production varient, ce qui affecte également le prix du tissu non tissé. Les équipements de production avancés produisent souvent des tissus non tissés de meilleure qualité et plus efficaces, mais le coût de l’équipement est relativement élevé.
3. Offre et demande du marché : La situation de l’offre et de la demande sur le marché des tissus non tissés est un facteur crucial pour déterminer son prix. Lorsque la demande dépasse l’offre, les prix ont tendance à augmenter ; à l’inverse, en cas d’offre excédentaire, les prix peuvent baisser.
4. Normes environnementales et certification : Avec la sensibilisation croissante à l’environnement, les produits en tissus non tissés qui répondent aux normes et certifications environnementales sont plus populaires sur le marché. Ces produits adoptent souvent des processus et des matériaux plus respectueux de l’environnement lors de leur production, de sorte que leurs prix peuvent être relativement plus élevés.
5. Différences régionales : des facteurs tels que le niveau de développement économique, le pouvoir d’achat des consommateurs et les politiques industrielles des différentes régions affectent également le prix du tissu non tissé. En général, les régions développées où la demande du marché est plus importante peuvent avoir des prix relativement plus élevés, tandis que les régions moins développées peuvent avoir des prix relativement plus bas en raison de coûts plus faibles.
6. Politiques fiscales : les politiques fiscales gouvernementales affectent également le prix du tissu non tissé. Par exemple, des incitations fiscales pour la production ou la vente de tissus non tissés peuvent réduire les coûts de production, influençant ainsi les prix du marché.

Tu nous as dit. Nous Ecoutons.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les matières premières des couches pour bébés, des couches pour adultes, des serviettes hygiéniques, des lingettes humides et d’autres produits d’hygiène, vous pouvez nous contacter via le formulaire à droite, ou envoyer un e-mail directement à : jessica@juhuachuang.com. Si nécessaire, nous proposons des échantillons gratuits.